BenoitHamon2017.fr

Il nous arrive souvent d’avoir des petits soucis lorsque nous souhaitons retirer de l’argent ou payer un commerçant avec notre carte bancaire. Alors même... Que sont les jours glissants pour votre carte bancaire ?

Il nous arrive souvent d’avoir des petits soucis lorsque nous souhaitons retirer de l’argent ou payer un commerçant avec notre carte bancaire. Alors même que nous avons toujours de l’argent sur notre compte (et que ce dernier n’est donc pas débiteur), la carte bleue refuse de fonctionner. Et l’opération est rejetée.

C’est à ce moment précis que vous auriez besoin de comprendre ce que signifie le terme bancaire : jours glissants. S’il peut s’agir d’une notion un peu barbare, c’est en réalité un concept très simple qui va définir comment fonctionne le plafond de retrait et de paiement de votre carte bancaire.

En effet, et pour des raisons de gestion de vos comptes, votre banque ne vous permet pas de vider votre solde en un seul retrait. Les plafonds sont donc là pour vous protéger, mais ils peuvent être très contraignants. On vous explique comment ils fonctionnent dans cet article complet. Mais aussi comment éviter de vous retrouver bloqué et bénéficier de plafonnements plus généreux en prenant une carte bancaire premium.

Qu’est-ce que veut dire le terme : jours glissants ?

Pour comprendre ce que signifie la notion de jours glissants, il faut commencer par se défaire de vos idées reçues. En effet, lorsque l’on pense aux plafonds de retrait ou de paiement de notre carte bancaire, on pense qu’une semaine commence le lundi, et qu’elle se termine le dimanche.

Or, votre carte bancaire ne fonctionne pas exactement de cette manière. Les plafonds s’expriment en jours glissants parce qu’ils vont “glisser” en fonction du jour auquel vous avez effectué votre premier retrait, ou premier paiement par carte bancaire.

Jours glissants : que signifie ce terme pour le plafond de votre carte bancaire ?

Par exemple, si votre carte a un plafond de retraits de 300 euros sur 7 jours glissants, cela veut dire que vous ne pourrez retirer plus de 300 euros par semaine. Et si votre premier retrait a été effectué un mercredi, votre carte ne fonctionnera à nouveau que le jeudi suivant, et non le lundi.

Des plafonds fixes ?

De manière générale, votre carte aura donc un plafond pour les retraits (qui s’expriment en semaine) et des plafonds pour les paiements. Ces derniers sont généralement plus élevés, et parfois sur des périodes plus longues (comme un mois glissant).

Sachez que ces plafonds ne sont pas immuables. C’est à dire que vous pouvez vous accorder avec votre banquier pour les modifier si vous avez momentanément un besoin de liquidité plus important. Cependant, cette opération peut entrainer des frais bancaires et mettra le plus souvent un ou deux jours avant d’être effectif. Néanmoins, en passant par votre espace personnel en ligne, cette modification se fera en temps réel.

Un plafond en mois glissant ?

Le principe du mois glissant sera donc le même que celui des 7 jours glissants, par exemple. De la même manière, ce délai commencera à partir du jour où vous avez effectué votre première opération

Pour éviter de vous retrouver dans une situation difficile et que votre carte soit bloquée, mieux vaut donc tenir vos comptes. Ou consulter directement votre conseiller bancaire qui peut vous aider à déterminer à partir de quand vous pourrez réutiliser votre CB normalement.

Qui fixe le plafond de votre carte bancaire ?

Le plafond de votre carte bancaire est fixé par votre banque. Pour le trouver, il vous suffira de consulter votre convention de compte. Comme on l’a vu plus haut, vous aurez deux plafonds, un pour les retraits, et un autre pour les paiements.

Même si votre compte est suffisamment approvisionné, une fois ce plafond atteint, votre carte sera momentanément inutilisable. Pour vous aider à y voir plus clair, voici les plafonds des cartes bancaires classiques proposées par les principales banques en ligne :

  • Boursorama : Plafond de retrait 310€ / 7 jours glissants, Plafond de paiement 1 500€ / 30j
  • Fortuneo : 500€ / 7j et 1 500€ / 7j;
  • Hello Bank : 500€ / 7j et 1 200€ / 30j;
  • Monabanq : 300€ / 7j 1 et 500€ / 30j;
  • e-LCL : 500€ / 3j et 2 500€ / 30 j

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas l’entreprise qui a émis votre carte bancaire (à savoir Visa ou MasterCard, dont on vous présente les principales différences dans un autre article) qui vont déterminer les plafonds en jours glissants de votre carte bleue. Ces derniers sont directement fixés par votre établissement bancaire et liés à votre épargne et donc vos liquidités.

Quid des cartes bancaires haut de gamme

L’un des plus gros avantages des cartes bancaires haut de gamme (comme la Visa Premier ou Gold et la MasterCard Elite et World Elite) est qu’elles vous donnent accès à des plafonds de retrait et de paiement beaucoup plus élevés. Proposées gratuitement par de nombreux banques en ligne, elles le sont sur des conditions de revenus particulière. Cela permet aux banques de s’assurer que vous avez bien les liquidités suffisantes pour assumer de telles largesses. Et que vous ne risquez pas, encore une fois, de vous retrouver un peu trop vite dans le rouge.

Voici les plafonds des cartes premium pour les mêmes banques en ligne :

  • Boursorama : Plafond de retrait 920€ / 7 jours glissants et Plafond de paiement 3 000€ / 30 jours glissants;
  • Fortuneo : 1 000€ / 7j et 2 000€ / 7j;
  • Hello Bank : 1 000€ / 7j et 3 000€ / 30j;
  • BforBank : 900€ / 7j et 2 000€ / 30j;
  • ING Direct : 800€ / 7j et 4 000€ / 30j ;
  • Monabanq : 300€ / 7j et 1 500€ / 30j;
  • e- LCL : 1 000€ / 3j et 8 000€ / 30 jours tournants.

Et à l’international ?

De manière générale, les plafonds de votre carte bancaire (exprimés en jours glissants) seront les mêmes que vous soyez en France ou à l’étranger. Il est cependant important de prévenir votre banquier si vous avez prévu de partir en vacances, afin d’augmenter votre plafond en cas de besoin. Mais aussi pour ne pas que votre carte soit bloquée si votre banque suspecte une utilisation frauduleuse.

Comment calculer son plafond bancaire ?

Découvrez aussi les frais qui vous seront prélevés en cas de virements non SEPA (c’est à dire hors de la zone euro).

Comment éviter que sa carte ne soit bloquée

Pour éviter que votre carte ne soit refusée au moment de retirer de l’argent ou de réaliser un paiement avec votre CB, la meilleure chose à faire est de commencer par connaitre votre plafond en jours glissants.

Si vous avez des besoins plus importants à un moment donné, vous pourrez négocier avec votre banquier afin qu’il augmente votre plafond. De la même manière, le fait de suivre vos comptes vous permettra d’avoir un peu plus de visibilité sur vos liquidités et prévenir un éventuel blocage.

Et si vous vous retrouvez régulièrement bloqué en raison de plafonds trop faibles, mieux vaut passer à une carte premium.

Comment personnaliser ses plafonds bancaires ?

Comme nous le disions un peu plus haut, il est tout à fait possible de personnaliser votre plafond de carte bancaire. Vous pourrez en effet le modifier de manière temporaire ou permanente si vous jugez que votre plafonds en jours glissants n’est pas suffisamment important et ne correspond pas à vos besoins bancaires.

Pour cela, vous aurez cependant besoin de l’accord de votre conseiller bancaire. Et il est donc préférable que vous ayez de bons antécédents financiers et non une tendance à vous retrouver trop régulièrement dans le rouge.

Sachez également que ce changement peut entrainer des frais bancaires (qui ne sont pas plafonnés). Discutez-en avec votre banquier avant de faire quoi que ce soit.

Découvrez à quoi sert le cryptogramme sur votre carte bancaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *