Benoît Hamon salue le grand concert du Printemps solidaire et s’engage à consacrer 0,7% du PIB à l’aide au développement en 2022.

Dimanche 16 avril

Benoît Hamon tient à saluer le grand concert organisé sur les Champs-Élysées par Printemps solidaire. Cet événement vise à engager une mobilisation citoyenne durant tout l’été pour soutenir la revendication de porter l’aide publique au développement à 0,7% du PIB. Il démontre l’existence d’une société civile en mouvement, qui n’hésite pas à faire irruption dans le débat public.

Benoît Hamon s’associe pleinement à cette mobilisation et s’est d’ores et déjà engagé à atteindre l’objectif de 0,7% du PIB consacré à l’aide au développement en 2022. La part budgétaire allouée à cet effort augmentera donc dès 2018 pour atteindre progressivement son objectif au terme du quinquennat. Plusieurs pistes de financement pourront être mobilisées à ce sujet et en particulier la création d’une véritable taxe sur les transactions financières. Nous devrons également rester vigilants à ce que cette aide soit adressée en priorité aux pays les moins avancés.

Si l’aide au développement est un enjeu majeur depuis plusieurs décennies, nous devons y apporter une attention toute particulière dans le contexte actuel. Face aux l’incertitude liées à l’état des relations internationales, face aux multiples défis engendrés par le réchauffement climatique, l’aide au développement n’est plus seulement une preuve de solidarité. Elle est la condition nécessaire à un futur stable, durable et désirable.

Benoît Hamon tient donc à saluer la mobilisation de Printemps solidaire sur ces sujets essentiels et se félicite que son programme ait reçu la note de 10/10 sur le site internet de l’association.