A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Benoît Hamon rappelle ses engagements pour une meilleure prise en charge de l’autisme.

A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, Benoît Hamon rappelle ses engagements pour une meilleure prise en charge de l’autisme, qu’il avait détaillés le 24 mars dernier lors d’un déplacement en Eure-et-Loir dans une structure innovante d’accueil et d’hébergement pour personnes autistes et d’insertion professionnelle.

Alors que se termine le troisième plan autisme (2014–2017), Benoît Hamon considère qu’il est indispensable de sécuriser les financements pour rattraper notre retard concernant le nombre de places d’accueil en établissements, qui oblige aujourd’hui trop de familles à se tourner vers un autre pays. Le financement de places d’accueil doit donc être garanti.

Elu président de la République, Benoît Hamon mènera une évaluation du troisième plan autisme et lancera un quatrième plan autisme pour la période 2017–2021. Ce plan reposera sur une enveloppe de 180 millions d’euros, consacrée à l’évolution de l’offre médico-sociale du traitement. Cela permettra notamment la création de places en établissement (80 millions d’euros) et un soutien ciblé aux territoires ultramarins les moins bien dotés (20 millions d’euros). L’accent sera également mis sur le dépistage de l’autisme féminin et sur la lutte contre les violences à l’égard des femmes autistes.

Enfin, Benoît Hamon souhaite mettre en place des accompagnements personnalisés qui valorisent les atouts personnels et s’appuient sur les aptitudes décelées, afin de permettre aux personnes autistes de vivre pleinement leur vie de citoyen, et leur vie tout cours, en leur permettant un accès à la communication, à la culture, au sport, à l’éducation.