Non Emmanuel Macron, l’état d’urgence ne résout pas l’urgence sociale.

Emmanuel Macron a déclaré dans une interview à Outre Mer 1ère/France O qu’il était « indispensable d’appliquer l’état d’urgence en Guyane ».

Benoît Hamon ne peut pas imaginer qu’Emmanuel Macron ignore que l’état d’urgence lié au risque terroriste, qui s’applique en métropole, s’applique aussi et déjà en Guyane. Dès lors, veut-il créer un nouveau type d’ « état d’urgence » dédié à la gestion des mouvements sociaux ?

La Guyane fait face à des défis socio-économiques d’une ampleur considérable. Benoît Hamon considère que seul un dialogue social approfondi pourra y apporter des réponses efficaces. Il salue d’ailleurs la démarche de Mathias Fekl, ministre de l’Intérieur, et Erika Bareigts, ministre des Outre-mer, qui se sont rendus sur place pour dialoguer avec les acteurs et les représentants guyanais.

Au contraire, comment Emmanuel Macron peut-il envisager que des mesures purement sécuritaires puissent apporter des réponses satisfaisantes à de telles difficultés sociales ?

Non Emmanuel Macron, l’état d’urgence ne résout pas l’urgence sociale et économique. Benoît Hamon s’inquiète de ces déclarations qui mettent en péril la résolution des difficultés réelles de nos concitoyens.