Benoît Hamon se félicite de l’adoption définitive par le Parlement de l’extension du délit d’entrave à l’IVG

Benoît Hamon se félicite de l’adoption définitive par le Parlement de l’extension du délit d’entrave à l’Interruption volontaire de grossesse (IVG). La proposition de loi présentée par les députés socialistes permet de pénaliser les sites de désinformation qui cherchent à dissuader les femmes d’avorter en propageant de fausses informations sur l’IVG. Partout, le droit à l’avortement et l’accès des femmes à une information neutre et fiable doivent être garantis.
Les récentes remises en cause du droit à l’IVG en Espagne et en Pologne nous rappellent que le droit des femmes à disposer de leur corps est toujours un combat d’actualité, notamment en Europe. En France aussi, ce droit fait toujours l’objet d’attaques frontales ou insidieuses, par Marine Le Pen et le Front national notamment qui se font les relais des opposants au libre choix des femmes.
Benoît Hamon rappelle son attachement profond à l’émancipation des femmes. Son projet en faveur des droits des femmes s’inscrit dans la continuité des avancées obtenues par les mouvements féministes. Le droit des femmes à disposer de leur corps ne peut se borner à de grands discours. Les lois doivent désormais s’appliquer : Benoît Hamon s’engage pour l’égalité réelle, pour l’accès de toutes les femmes à leurs droits, au quotidien, dans tous les territoires de la République. Il souhaite notamment renforcer le soutien au Planning familial et garantir une offre de proximité en matière de droits sexuels et reproductifs, y compris en milieu rural, afin qu’aucune femme n’ait à renoncer à la maîtrise de son corps et de sa vie et à l’exercice de ses droits fondamentaux.