Revivez le meeting de Montpellier en vidéo

Vous étiez plus de 1 200 à Montpellier et plus de 20 000 sur les réseaux sociaux à faire battre le cœur de la France, mardi soir, et nous vous en remercions !

Vous pouvez revivre ce moment d’échange en vidéo ici.

Devant une salle conquise, Benoît Hamon a rappelé les raisons de sa candidature. Elle n’est pas le fruit d’une providence mais celui de convictions : la nécessité de remettre l’humanisme au cœur de notre politique migratoire, à travers notamment le visa humanitaire, comme l’obsolescence des modèles productivistes, de la croyance en une croissance infinie dans un monde fini.

La profondeur des mutations qu’impose la révolution technologique nous astreint à revoir notre rapport au travail et à la protection sociale. Défendant la « principale innovation sociale de notre temps » face à ceux qui la qualifierait d’irréalisable, Benoît Hamon dénonce le manque de vision qu’on lui oppose. Le revenu d’universel est un cap, dit-il, le malheur des politiques contemporaines est de limiter leurs champs de visions aux cents premiers jours.

A ceux qui prétendent vouloir en finir avec Schengen, c’est-à-dire créer une zone où circuleraient librement les marchandises et les capitaux mais pas les citoyens, Benoît Hamon propose à la place l’harmonisation fiscale et sociale, la construction d’écluses sociales et environnementales aux portes de l’Union pour défendre notre modèle de développement commun, celui qui fait la spécificité de l’Europe : un haut niveau de protection sociale, de services publics et, de plus en plus, d’exigences environnementales.