Paroles de militants

Nous sommes allés à la rencontre des militants qui, chaque jour, participent à la campagne de Benoît Hamon sur le terrain.

« Benoît Hamon incarne la gauche de demain. Celle dont la France et les français ont besoin. » Sarah, 32 ans.

Sarah a 32 ans et est salariée. Elle habite Montpellier et milite au quotidien pour faire connaître le programme de Benoît Hamon en Occitanie. Elle nous explique les raisons de son choix.

  • C’est quoi pour vous, faire battre le coeur de la France ?

Les sujets qui ont trait au social. J’aime la France, donc je ne peux concevoir qu’on mette de côté les Français. Le revenu universel, le temps de travail, l’environnement, l’aide que peut apporter la France aux immigrés : ce sont pour moi des sujets essentiels.

  • Pourquoi avez-vous fait le choix de vous mobiliser pour la campagne de Benoît Hamon ?

Le programme de Benoît Hamon est celui qui correspond à mes idées et répond à mes attentes. Sa volonté est claire : mettre en valeur les oubliés de la France, rassembler la gauche, en finir avec l’idée de la « monarchie républicaine » que représente notre Ve République, penser à l’environnement et prendre en compte les aspects impalpables du travail, tel que le burn-out, aujourd’hui occultés.

  • Comment vous mobilisez-vous concrètement ?

Chaque lundi, nous nous retrouvons avec d’autres adhérents du PS pour planifier notre semaine d’action. On fait du porte-à-porte, des distributions de la « Lettre aux français » de Benoît Hamon. Le plus important pour nous est d’aller à la rencontre des Français dans les marchés, les gares, les centres-villes, etc.

Convaincue que son programme est celui qui peut aujourd’hui unir la gauche, résister face à un Front National qui charme les électeurs et à une droite qui se radicalise, je suis fière de pouvoir faire connaître aux gens ce candidat de gauche qui n’a pas honte d’être de gauche. L’accueil est toujours formidable et la montée de son score dans les sondages ne me surprend pas. Les gens que nous rencontrons se retrouvent totalement dans toutes ses propositions. Il incarne la gauche de demain. Celle dont la France et les Français ont besoin.

« Parler de Benoit Hamon, de ses idées, les répandre : c’est avec les idées qu’on peut gagner ! », Alexis, 21 ans.

Alexis a 21 ans et est étudiant. Il habite Cannes et milite au quotidien pour faire connaître le programme de Benoît Hamon en Provence-Alpes-Côte-D’azur. Il nous explique les raisons de son choix.

  • C’est quoi pour vous, faire battre le coeur de la France ?

Les luttes contre les inégalités me tiennent particulièrement à cœur. C’est un sujet sur lequel je me retrouve dans le programme de Benoît Hamon, qu’il s’agisse du revenu universel ou de la réduction du temps de travail. Il véhicule un message fort : l’Etat ne laissera personne de côté et personne mourir de faim.

  • Pourquoi avez-vous fait le choix de vous mobiliser pour la campagne de Benoît Hamon ?

Je me suis engagé pour Benoit Hamon car je suis convaincu qu’il est à même de créer une société meilleure. Son programme est de loin le plus élaboré. Etre de gauche c’est rêver d’une société plus égalitaire et plus protectrice pour toutes et tous. C’est Benoît Hamon qui incarne au mieux ce projet dans cette primaire.

  • Comment te mobilisez-vous concrètement ?

Je me mobilise autour de tractages, de collages mais aussi dans en échangeant avec mon entourage. Je n’ai qu’un objectif : parler de Benoît Hamon, de ses idées, les répandre. C’est avec les idées qu’on peut gagner !

« Benoît Hamon a un programme concret avec des propositions nouvelles. Il s’inscrit dans une gauche capable de rassembler. », Léa, 26 ans.

Léa a 26 ans et est salariée. Elle habite Saint-Etienne-du-Rouvray et milite au quotidien pour faire connaître le programme de Benoît Hamon en Normandie. Elle nous explique les raisons de son choix.

  • C’est quoi pour vous, faire battre le coeur de la France ?

Le rôle des citoyens dans la politique française et les inégalités sont pour moi primordiales. La démocratie doit être le coeur battant de la France : on ne pourra transformer la société que si chaque citoyen y participe activement et fait valoir ses droits. Plus de démocratie, c’est la première condition d’une société égalitaire.

  • Pourquoi avez-vous fait le choix de vous mobiliser pour la campagne de Benoît Hamon?

Benoît Hamon a un programme concret sur ces sujets, avec des propositions nouvelles. Il s’inscrit dans une perspective de gauche capable de rassembler. Je suis élue dans une majorité de gauche dans ma ville et travailler à unir la gauche à une échelle nationale me semble être impératif. Mon choix en un mot ? Démocratie !

  • Comment vous mobilisez-vous concrètement ?

Pour cette campagne, Benoît Hamon veut aller à la rencontre de tous les Français, sur tout le territoire. J’ai donc participé à la réussite de son déplacement dans ma commune de Saint-Etienne-du-Rouvray et dans mon département. Comme pour toute campagne militante, je suis active sur le terrain pour convaincre, mon entourage d’abord, déçu par l’action de la gauche au pouvoir, et les habitants de mon département, par les réseaux sociaux ou les échanges qu’on peut avoir autour de distributions de tracts.

« La candidature de Benoît Hamon s’est imposée à moi car elle peut se résumer en deux mots : cohésion et cohérence. », Benjamin, 18 ans.

Benjamin a 18 ans et est étudiant. Il habite à Armentières et milite au quotidien pour faire connaître le programme de Benoît Hamon dans le Nord. Il nous explique les raisons de son choix.

  • C’est quoi pour vous, faire battre le coeur de la France ?

La question sociale est pour moi une priorité. Nous avons abandonné cette question ces cinq dernières années, en préférant nous focaliser sur des sujets identitaires, imposés par la droite et l’extrême-droite. La primaire de la gauche est aussi l’occasion de faire émerger la question de l’écologie ; COP 21 mise à part, nous n’avons pas suffisamment agi pour réduire notre empreinte écologique.

  • Pourquoi avez-vous fait le choix de vous mobiliser pour la campagne de Benoît Hamon ?

La candidature de Benoît Hamon s’est imposée à moi car elle peut se résumer en deux mots : cohésion et cohérence. La cohérence, parce que Benoît Hamon a toujours été sur la même ligne politique, au Gouvernement comme au Parlement ; la cohésion, parce que le projet de Benoît Hamon permettrait la cohésion de la Gauche, mais aussi plus de cohésion dans la société française.

  • Comment vous mobilisez-vous concrètement ?

Dans le Nord, nous sommes très actifs ! Toutes les semaines nous prévoyons des distributions de tracts et des collages. Nous voulons avant tout aller à la rencontre des citoyens pour faire connaître le programme de Benoît Hamon, mais aussi pour écouter ce qu’ils ont à nous dire. Qu’on soit militant ou non, chaque citoyen doit pouvoir s’investir dans cette campagne : Benoît Hamon peut être le candidat de tout le peuple de gauche, et c’est cette ambition que nous portons.