Ensemble, nous allons faire battre à nouveau le cœur de la France

Mes chers concitoyens, mes chères concitoyennes,

À se laisser guider par l’air du temps, on pourrait croire que le cœur de la France s’est arrêté. Ce « qui marche politiquement » exalte les peurs instinctives, le rejet de l’autre ou le repli sur soi. Je refuse de succomber à cette spirale défaitiste.

Quand je regarde la France en face, je lui vois un cœur robuste. Robuste dans ces solidarités nouvelles qui se créent face au recul de services publics. Robuste dans l’innovation écologique qui préserve l’harmonie de notre cadre de vie. Robuste dans l’engagement associatif de centaines de milliers de bénévoles qui maintiennent le lien social. Robuste dans la fraternité spontanée vis à vis des plus pauvres ou des migrants.

Le problème de la France ce n’est pas que son cœur se soit arrêté c’est qu’il ne gouverne plus. Je veux vous proposer le choix d’une France résolue et optimiste. A portée de main, à portée de vote, existe un futur réaliste, où le travail n’est pas facteur de souffrance mais d’émancipation, où notre développement respecte les limites de la planète, où chaque citoyen est vraiment reconnu et protégé par la République, où l’Europe est au service des peuples qui la composent.

Je porterai ce projet les 22 et 29 janvier lors des primaires de la gauche. J’ai besoin de vous pour lui donner de l’énergie, de la joie et de la force. Ensemble, je vous propose de faire battre à nouveau le cœur de la France.