Le CETA est mauvais pour l’Europe

parlement-europeen-strasbourg

En déplacement à Strasbourg, Benoît Hamon s’est battu depuis le départ contre l’accord commercial  entre l’Europe et le Canada (CETA), comme il s’était avant, opposé au TAFTA.  Le CETA est un traité qui est mauvais pour l’Europe, et qui met en danger nos préférences collectives en matière sociale et environnementale. Il doit être examiné par les parlements nationaux. Il en va de la défense des principes démocratiques au fondement du projet européen.

En déplacement à Strasbourg, Benoît Hamon a demandé solennellement au Président de la République de réaffirmer avec force le refus de la France de voir le statut juridique du CETA modifié. En effet, la requalification de accord en accord « non-mixte » revient à court-circuiter la consultation des parlements nationaux. Bloqué un temps grâce aux positions courageuses défendues par les socialistes siégeant au Parlement wallon, qui ont dû plier faute d’alliances, le CETA risque est en passe d’être signé à Bruxelles à la fin du mois de novembre. La bataille contre le CETA doit nous amener à ouvrir un large débat sur l’avenir de la politique commerciale européenne qui doit se faire dans le respect des principes démocratiques.

Télécharger le communiqué de presse de Benoît Hamon

Visionner la vidéo de Benoît Hamon sur le CETA