En Gironde Benoît Hamon est allé à la rencontre des travailleurs indépendants et des saisonniers

Benoit Hamon Vendanges à Brodeaux - Saisonniers

Mercredi, Benoît Hamon est allé à la rencontre des coursiers des entreprises Take it Easy et Foodora, regroupés en collectif pour faire valoir leurs droits, et des saisonniers de l’exploitation biologique de Cussac-Fort-Médoc. Il a également échangé avec les acteurs qui se mobilisent dans la région pour relancer le progrès social.

Au cours de la matinée une visite d’une exploitation viticole bio a permis d’échanger sur un mode de production agricole plus respectueux de la terre et ayant un impact positif sur notre alimentation. Le département de la Gironde est l’un des premiers consommateurs de pesticides mais le développement de la viticulture bio est un signe encourageant. Après le constat vient le temps des solutions envisagées : pour les pratiques viticoles il s’agit de faire un état des lieux indépendant et permettre à chaque viticulteur de réduire progressivement son utilisation des pesticides.

Le développement d’un mode de production plus responsable doit se conjuguer avec une meilleure protection des travailleurs. Benoît Hamon a donc exprimé au cours de cette journée, sa solidarité avec les coursiers des entreprises Take it easy et Foodora qui se mobilisent pour faire valoir leurs droit. Nous croyons que tous les travailleurs doivent bénéficier d’une protection sociale. Pour mettre fin au développement d’un salariat déguisé sous les traits de l’auto-entrepreneuriat, travailleurs saisonniers et travailleurs indépendants doivent pouvoir jouir d’une meilleure sécurité et sortir de la précarité.

Le travail au XXIe siècle se développe sous de nouvelles formes, qui complètent et parfois remplacent les anciennes. Aussi, la société doit permettre à chacun d’être mieux protégé face à des risques nouveaux, indépendamment de son statut, salarié ou non-salarié. L’une de ces nouvelles protections doit être le revenu universel, complété d’un statut unifié pour tous les actifs, qui permette dépasser la distinction entre salariat et travail indépendant.