« Je porterai à la primaire une alternative aux solutions qui ont échoué depuis des décennies » : Benoît Hamon était l’invité du Grand Jury RTL

Je suis candidat à la primaire et j’irai jusqu’au bout, pour défendre une alternative aux solutions éculées qui ont conduit les gouvernements successifs à sacrifier les droits sociaux et notre environnement pour quelques dixièmes de croissance. Je suis plus préoccupé par cette dette sociale et écologique, par le sentiment de précarisation de nos concitoyens alors que le pays s’enrichit, que par le totem des 3 % de déficit public.

C’est aussi pour cette raison, que tout en assumant que cela aura un coût, je défends l’idée d’un revenu universel, qui ne peut être une simple fusion des minima sociaux. C’est un nouveau modèle de protection sociale, qui permet de s’affranchir de la domination du travail, en valorisant toutes les activités, associatives, familiales, militantes, qui créent de la richesse pour notre pays, même si elle n’est pas économique.

Cette volonté d’améliorer la vie quotidienne des Français, de reconnaître toutes les contributions au bien-être commun et de redonner une voix à nos concitoyens invisibles est le sens même de ma candidature. C’est déjà ce qui avait guidé mon action comme ministre, notamment avec la loi Consommation.