#DirectUS – Revenu universel, cannabis, Bernie Sanders : retrouvez les temps forts du déplacement de Benoît Hamon aux Etats-Unis

Cette semaine, Benoît Hamon s’est rendu aux Etats-Unis pour rencontrer les acteurs qui rénovent la vie politique américaine. Une source d’inspiration alors que nous souhaitons porter l’espoir d’une véritable transition en France et en Europe.

L’Europe a aujourd’hui trente ans de retard sur les États-Unis. Après des décennies de néolibéralisme aveugle Outre-Atlantique, la question sociale a ressurgi très fort durant les débats des primaires américaines, portées par Bernie Sanders.  Dans le même temps, en France et en Europe les débats se concentrent sur les questions identitaires, cachant la multitude des initiatives citoyennes qui dessinent déjà dans l’ombre des alternatives concrètes aux discours datés sur la croissance économique, le travail ou encore l’engagement citoyen.

“En Europe comme aux Etats-Unis, la question sociale doit être remise au centre des débats”

Mercredi, Benoît Hamon a rencontré Bernie Sanders et son équipe. Cette rencontre inspirante a été l’occasion d’échanger sur la situation politique des deux côtés de l’Atlantique. Pour Benoît Hamon, repris par le JDD : “il y a une très grande proximité sur les questions de politique sociale en France et aux Etats-Unis, alors que la question identitaire prend le pas sur le reste”. Comme avec d’autres candidats de la gauche européenne, de fortes convergences existent, notamment sur la nécessité de redonner une voix au peuple qui en est aujourd’hui privé.

Le modèle américain est imparfait, il est toutefois une source d’inspiration dans la manière qu’a la société civile de s’organiser pour proposer des solutions alternatives

La tournée américaine de Benoît Hamon est ponctuée de nombreuses rencontres avec les acteurs de la société civile américaine. A Washington, il a échangé avec les représentants du syndicat Nurses United, puis avec les chercheurs de l’Institut O’Neill de l’université de Georgetown, spécialistes de la légalisation du cannabis. Le lendemain après plusieurs heures de bus, Benoît Hamon est arrivé à New York. Cette fois, rendez-vous était pris avec des chercheurs du réseaux américain pour le revenu de base, USBIG, puis avec Opal Tometti, cofondatrice du mouvement Black Lives Matter, créé en réaction à la mort du jeune Travon Martin. Depuis le blanchiment par la justice américaine de son agresseur, le mouvement a pris de l’ampleur dans tout les Etats-Unis. Le dynamisme de ce mouvement né il y a 3 ans a permis de mettre au centre du débat public américain un sujet que beaucoup croyaient réglé depuis l’élection d’un président noir : les inégalités raciales toujours aussi prégnantes dans ce pays. C’est également le cas en France et en Europe, C’est pourquoi je considère que la lutte contre les discriminations, contre le racisme, doit être au cœur de notre projet politique. En France également, nous assistons à un réveil de ce monde invisible et silencieux : l’espoir est permis, la transition est en marche dans notre pays.

Pour une République métissée contre les discriminations : Benoit Hamon rencontre Opal Tometi et les représentants de la communauté chinoise à Aubervilliers

Découvrez les autres étapes du voyage aux Etats-Unis : Benoit Hamon rencontre les spécialistes de la légalisation du cannabis de l’université de Georgetown

Découvrez les autres étapes de la tournée américaine de Benoît Hamon : à la rencontre du syndicat des personnels de santé Nurses United qui se bat pour un accès de tous à la santé