Protéger les salariés – Territoires d’info 15.09.2016

J’abrogerai la loi Travail, en conservant les avancées comme le droit à la déconnexion. Les syndicats et les citoyens qui défilent aujourd’hui luttent contre le chômage et la précarité.

Sur Alstom, l’Etat singe la puissance mais a laissé faire. Il joue les pompiers plutôt que les stratèges. La nationalisation peut être une solution mais il faut aussi plus globalement que l’Union Européenne préserve enfin son outil industriel en imposant des conditions dans ses échanges commerciaux. Aujourd’hui, une entreprise européenne comme Alstom doit produire à l’étranger pour vendre sa technologie, mais l’UE n’exige pas la réciproque pour importer de la technologie étrangère. C’est notamment pour cette raison que je refuse les traités de libre-échange avec les Etats-Unis et le Canada.

Plutôt que de dénoncer ceux qui font vivre le débat, le Premier Ministre devrait engager un examen de conscience sur la politique menée, notamment dans le domaine social.