Benoit Hamon est avec la gauche réunie à la Rochelle

Début septembre à la Rochelle, A Gauche pour gagner a fait sa rentrée. En ligne de mire : rassembler la gauche anti-gouvernementale autour d’une stratégie commune et d’idées audacieuses. Hugo a accepté d’être notre témoin « embedded » dans les travées de la Rochelle. Retour sur une Université d’été riche en événements

L’université du collectif

Le collectif était à l’ordre du jour à La Rochelle ces 10 et 11 septembre 2016 pour construire la gauche de demain. Un public nombreux arrive de bonne heure avec l’envie d’entendre parler des alternatives citoyennes qui construisent souvent hors des projecteurs, un monde meilleur pour demain. Au programme sous le soleil rochelais, des débats et de la bonne humeur, qui gagnent jusqu’aux rangs des journalistes, venus en masse observer le déroulement de ces journées.

Côté travail les interventions sont variées : l’objectif de ces deux jours est la construction d’une alternative à gauche. Les militants sont enthousiastes pour le futur de la primaire, beaucoup se préparent à se mobiliser dans les mois à venir.

De nombreux citoyens prennent la parole pour exprimer leur opposition à la politique du gouvernement. Il y a une attente à la Rochelle, celle de construire une alternative. Le peuple de gauche a à cœur de faire vivre ses combats.

Et en atelier ?

A l’atelier Produire et Consommer autrement on parle Économie sociale et solidaire, reprise en régie, circuits courts…Le rejet de la recherche du profit à tout prix fait l’unanimité. On cherche d’autres voies que celle du point de croissance arraché avec les dents, au mépris du droit des travailleurs et de l’environnement.

Parce que les premiers à être touchés par le changement climatique sont souvent les plus précaires la lutte pour la préservation de l’environnement et la santé environnementale doit faire partie de la lutte sociale. Agriculteurs travaillant au milieu des pesticides, famille vivant non loin d’une autoroute, nous sommes tous concernés par la dégradation de la qualité de l’air, de l’eau et de ce que nous mettons chaque jour dans notre assiette.

Enfin, c’est autour de la voie à tracer pour une Europe plus sociale et démocratique, que débute la plénière L’Europe est morte ! Vive l’Europe ! L’Europe que nous voulons voir disparaître est celle de la méfiance et du dumping entre pays, alors que le député européen Guillaume Balas vient de sortir un rapport sur le dumping fiscal dans l’Union Européenne.

Le dimanche matin, les candidats à la primaire prennent la parole et exposent leurs programmes devant une salle comble. C’est le temps de la Stratégie. Comment gagner en 2017 ? La réponse est dans la salle : grâce au rassemblement de la gauche, pour lequel Benoit Hamon prend fermement position face à Laurent Delahousse dans le 13 heures de France2.

Dans les discussions à la fin de cette université on retrouve souvent un goût plus prononcé pour l’un ou l’autre des candidats. Benoît Hamon semble avoir convaincu un bon nombre des sympathisants et militants de gauche. Ainsi Florent, 21 ans, affirme que « C’est notre meilleur candidat. Il est clair sur le fond et authentique. Ce n’est pas quelqu’un qui fait de la comédie, il est très naturel et très humain. ». Son ami Thibault partage le même avis : « Hamon donne de l’espoir, il incarne un renouveau à gauche. ».

 La primaire montre qu’une alternative est possible et des personnalités diverses émergent pour apporter leur propositions dans les débats. Ce week-end aura été riche en discussions passionnées et en débats intenses. Il fait chaud à La Rochelle. Pourtant cette gauche renouvelée et unie dégage une impression de fraîcheur, tandis que l’idée de la primaire élargie à gauche poursuit sa route.